Gigondas

74 domeinen produceren 37101 hectoliter wijn op een oppervlakte van 1208 hectare. Het gemiddeld rendement is er 31 hl/ha. De streek geniet van een klimaat.

La culture de la vigne à Gigondas, commune des Côtes-du Rhône méridionales, est ancienne et remonte à l’antiquité. Si l’on attribue aux vétérans de la seconde légion romaine la création des premiers domaines viticoles, la découverte de cuves permettant d’entreposer le vin constitue un autre indice. On relève ensuite que la plus ancienne mention écrite d’un vignoble de Gigondas date du XIIe siècle.

En 1591, les statuts de la communauté de Gigondas, attestent déjà d’un commerce des vins et réglementent précisément le commerce du vin entre les villageois… et avec les « étrangers » à qui l’on ne doit pas vendre tout le vin ! 

Au 18ième siècle, ce sont les dates de vendages qui sont déjà réglementées.

En 1956, après les grands gels qui avaient ravagé les oliveraies au pied des Dentelles de Montmirail, on replante de nombreux vignobles sur les coteaux. Rapidement classée en Côtes-du-Rhône Villages, Gigondas est le premier Côtes du Rhône Villages qui accède au rang de Cru, le 6 janvier 1971.

Le climat est d’influence méridional, chaud et sec, avec 2800 heures d’ensoleillement annuel. Il est contrasté et soumis au mistral, vent dominant.

Variés, les sols du Cru sont composés de grandes terrasses alluviales d’argile rouge caillouteuse, d’origine Mindelienne, qui s’étendent jusqu’au pied des Dentelles de Montmirail. Leur perméabilité élevée atténue l’érosion des eaux de ruissellement et permet un ressuyage rapide des parcelles. 

Ces sols, riches en argiles, sont caractéristiques des terroirs de grands crus. Il favorise aussi le grenache noir, cépage dominant, ainsi que syrah et mourvèdre.